J’effectue mes prestations en bénéficiant du statut de « travail associatif » décrit sur cette page officielle et autorisé notamment pour les « moniteurs sportifs » (type 1) et les « guides nature » (type 6). Pas d’asbl ni de statut d’indépendant complémentaire donc.

Les conditions précises de ce « travail associatif« , décrites ici, fixent notamment des plafonds de revenus mensuels et annuels. La limite annuelle de 6250 € (en 2019) est très largement suffisante en ce qui me concerne. Car, frais déduits, je suis bien plus souvent en « déficit » qu’en « boni » 😉

Quels sont mes frais et que couvre les « PAF » et autres « frais de guidance » ?

Quelques frais fixes (sur base annuelle)

  • l’amortissement de l’assurance obligatoire « Responsabilité Civile Moniteur »
  • l’amortissement des frais d’hébergement de ce site web
  • l’amortissement et la maintenance du matériel et de l’équipement spécifique
  • les cotisations aux différents organismes
  • l’amortissement (illusoire) des frais des différentes formations (ex: la formation d’accompagnateur a coûté près de 1800€)
  • l’amortissement (illusoire) des frais des recyclages (ex: secourisme)

Quelques frais variable (par activité)

  • les frais de cartes, de topo-guides
  • les frais de documentation
  • les frais de déplacement, notamment pour les reconnaissances des randonnées et des balades nature

Et je ne compte même pas les nombreuses heures consacrées à la préparation et à l’exécution des événements. Impossible de comptabiliser un « loisir » 😉

Et donc non, on ne devient pas riche comme « accompagnateur en randonnées », que du contraire 😉

Soyez donc indulgents quand je vous demande une participation aux frais, elle ne les couvre que très partiellement !

Fermer le menu